L'équipe de France de Handball, championne du monde 2017

Mondial 2017 Les Bleues championnes du monde

Extrait de la Newsletter Handline n°1017 du Lundi 18 Décembre

L’équipe de France féminine est devenue championne du monde cet après-midi à Hambourg, en dominant la Norvège par 23 à 21 (11-10). Un exploit retentissant qui permettra aux Bleues d’orner une 2e étoile sur leur maillot, 14 ans après le sacre de 2003. L’année 2017 avait débuté par le succès des garçons face à la Norvège, 12 mois après, la même affiche a de nouveau souri au Handball français grâce à ses magnifiques joueuses désormais éternelles. Les Bleues ont réalisé un triplé splendide après l’argent olympique de Rio et le bronze à l’Euro 2016. Une magnifique série en cours avant l’EHF EURO 2018 organisé en France du 29 novembre au 16 décembre 2018.

podium Mondial 2017

AVANT-MATCH :
Quel plaisir. Une finale de championnat du monde a ceci de particulier qu'elle peut être unique pour une génération car même si le Handball tricolore peut s'enorgueillir de répéter les performances, cette nouvelle finale est un moment exceptionnel. D'autant plus que la Norvège, magnifique équipe s'il en est, avait participé à l'écriture de la première page glorieuse des Bleues en 1999 : seulement vaincues à l'issue d'une double confrontation gravée dans les mémoires des onze millions de spectateurs agglutinés devant leur TV. Depuis, les joueuses d'Olivier Krumbholz - le Lorrain incarne à lui seul tout le palmarès féminin - ont décroché le titre planétaire en 2003 puis disputé deux nouvelles finales en 2009 et 2011. Après le France - Norvège de janvier dernier lors du Mondial 2017, le Handball et plus largement le sport français sera derrière les Bleues - sur beIN SPORTS et TF1 (il y a eu un pic de 7 millions de téléspectateurs)

APRES-MATCH:
Olivier Krumbholz : Cette médaille ne change rien. C’est bien, c’est une satisfaction, mais les deux précédentes compétitions avaient déjà validé mon retour à la tête de cette sélection. Je pouvais rendre cette équipe opérationnelle. Lorsque l’on fait ce métier, on est adoré ou détesté. Cela ne changera pas. Je réalise très bien ce que l’on vient de faire. La différente s’est faite au niveau de notre sérénité et de notre stabilité. Nous avons su, comme en demi-finale, finir ce match au moment pourtant où ils revenaient fort. Je tiens surtout à souligner la complémentarité de ce groupe, tout le monde a apporté quelque chose. Avec un petit plus pour Amandine, qui enchaîne demi-finale et finale de manière extraordinaire. Elle nous a soulagé au moment où il fallait. La défense est l’âme d’une équipe de sport collectif. Nous sommes des gens humbles. C’est aussi des fois le moyen d’expression de joueuses qui ont un peu moins de talent que les autres. Ce sont les fondations de la maison. C’est peut-être obscur, pas forcément spectaculaire, si on peut faire du beau jeu, on essaie, mais nous sommes d’abord là pour aider l’équipe à gagner. Je ressens beaucoup de joie. On est très apaisé après un tel moment.

Siraba Dembélé (cap) : C’est génial. Celle-là, c’est le cas de le dire, elle vaut de l’or. Nous étions sur une bonne dynamique, nous avions tout pour réussir, le groupe, tellement de ressources. Cette année, on pouvait le faire, et nous avons saisi cette opportunité. Elle représente plus que tout sur mes onze années en équipe de France, ces finales perdues, ces médailles qui ne sont pas à dévaloriser, mais celle-là forcément je vais m’en souvenir longtemps. Derrière cela, il y a beaucoup de sueur. C’est incroyable tellement on a maîtrisé le match pendant soixante minutes. On savait qu’il fallait tenir bon les dix premières, car elles démarrent comme des malades. On savait exactement ce qu’elles allaient faire et comment on allait y répondre. C’est pour cela qu’il y avait beaucoup de sérénité dans l’équipe. Et peu importe ton temps de jeu, à partir du moment où tu rentres sur le terrain, tu vas avoir un rôle capital. C’est l’une de nos forces, nous avons énormément de ressources. A l’instar d’Estelle, Orlane ou encore Kali qui ont été déterminantes chacune leur tour. C’était indéfendable pour la Norvège.

Phase préliminaire Groupe A
02 déc à 18h00FRANCE - Slovénie23 24
03 déc à 18h00Angola - FRANCE19 26
05 déc à 20h30FRANCE - Paraguay35 13
07 déc à 20h30Espagne - FRANCE25 25
08 déc à 18h00FRANCE - Roumanie26 17
1/8 de finale
10 déc à 17h30Hongrie - FRANCE26 29
1/4 de finale
12 déc à 20h45 FRANCE - Monténégro25 22
demi finale
15 déc à 20h45Suède - FRANCE22 24
Finale
17 déc à 17h30FRANCE !!! - Norvège23 21