L'équipe de France féminine de Handball, vice-championne olympique 2016

2016 Vice-championnes olympiques !

"Des Prétendantes pour toujours"

Extrait de la Newsletter Handline du 22 août 2016

L’équipe de France féminine a remporté une sublime médaille d’argent en conclusion des Jeux Olympiques de Rio 2016. Battues par une Russie plus solide, les Handballeuses françaises ont démontré leur formidable capacité à ne jamais renoncer pour réaliser leur rêve : décrocher une première médaille olympique. Une breloque d’argent qui attise à nouveau la gourmandise cinq ans après celle de la même couleur obtenue lors du Mondial 2011, déjà au Brésil.

podium JO 2016

Une forme de logique
Les larmes d’émotion ont remplacé les larmes de déception. Au terme d’un parcours splendide, les Bleues ont rendu les armes, non sans combattre, face aux Russes (19-22) en finale des J.O. Cette équipe russe a bouclé invaincue le tournoi olympique tandis que les joueuses d’Olivier Krumbholz ont subi deux défaites, à chaque fois face à la troupe guidée par Evguenii Trefilov, l’inimitable gouailleur. Un léger sentiment d’impuissance a fini par gagner l’équipe de France face aux Russes, plus solides et plus précises dans l’emballage final, après que la France ait égalisé par un tir surpuissant d’Allison Pineau. Peu avant, Alexandra Lacrabère s’était faite découper (elle souffre d’une entorse acromio-claviculaire) par la défense russe pas tout à fait maladroite sur ce coup là. « Nous avons lutté ce soir un peu en vain. L’équipe est fatiguée et il y a eu des vents contraires et des blessures ce soir, regrettait Olivier Krumbholz. Nous n’avons pas su maîtriser leur petit phénomène, Anna Vyakhireva, qui nous a fait du mal dans les 10 dernières minutes. Il faut féliciter la Russie, la meilleure équipe du tournoi, qui nous a battus deux fois. » Revenu à la tête d’un collectif qu’il a longtemps façonné, le coach affichait une mine réjouie mais il n’a pas souhaité se projeter : « D’abord, savourons cette médaille. Mon avenir n’est pas le sujet du jour. On doit d’abord penser à cette équipe qui mérite le meilleur. » Le Lorrain voulait aussi retenir les deux images marquantes de ces J.O. « La formidable remontée face à l’Espagne et l’entrée de Laura Glauser face aux Pays-Bas. » Ces deux scénarios haletants ont fait chavirer la Future Aréna et ont généré un audimat bienvenu. Ces deux temps forts ont animé les soirées estivales de l’autre côté de l‘Atlantique. Une exposition remarquable pour les Handballeuses qui n’avaient plus reçu pareil écho depuis la fameuse finale de 1999 en Norvège, le premier fait d’armes des Tricolores déjà guidées par leur mentor Olivier Krumbholz.

Entre deux hivers
La déception devrait rapidement céder à la fierté du parcours exceptionnel que les Bleues ont réalisé à Rio. Médaillées d’argent, les Handballeuses sont tout de même entrées dans l’histoire du sport français en atteignant une finale olympique. C’est aussi la première fois qu’une discipline place ses deux équipes, masculine et féminine, sur le podium lors d’une même édition des J.O. « C'est une fierté d'apporter la première médaille olympique à la France. Qui aurait crû que nous ferions une médaille olympique après le Mondial catastrophique que nous avions fait au Danemark ? », lançait Alexandra Lacrabère à la descente du podium. Le trouble généré au cœur de l’hiver qui a conduit à l’éviction d’Alain Portes (sans qu’il soit nécessaire de revenir sur les circonstances du retour d’Olivier Krumbholz, le lien était totalement rompu entre le staff de Portes et les joueuses) a trouvé son écho dans l’hiver carioca : c’est un collectif rageur qui a puisé sa force en son sein pour rebondir merveilleusement sur la compétition planétaire la plus brillante.

A tous les titres
Europe, Asie, Amérique du Sud... L’équipe de France féminine voyage donc loin et bien. Les médailles d’argent glanées sur la scène mondiale en Norvège en 1999, en Chine en 2009 et au Brésil en 2011, en passant par le titre suprême de 2003 en Croatie, subliment l’extraordinaire rayonnement de cette équipe féminine. Hier Femmes de défis, les Handballeuses tricolores sont devenues des Prétendantes à tous les titres. S’il faudra sûrement digérer cette formidable campagne olympique, le prochain Euro de décembre en Suède constituera une occasion d’écrire une ligne supplémentaire au palmarès, 10 ans après le bronze remporté à l’Euro 2006, déjà à Stockholm.