L’Europe de l’Est domine les clubs féminins de Hand

Si trois équipes françaises seront au Final four de Cologne, du coté des femmes, ce sont quatre équipes d’europe de l’Est qui se sont affrontées aujourd’hui en finale:

  1. Győri Audi ETO KC
  2. Hongrie

  3. Vardar Szkopje
  4. Macédoine

  5. CSM Bucuresti
  6. Roumanie

  7. Rostov-Don
  8. Russie

Le classement est le même que l’année dernière pour les trois premières places. Et l’on a pu voir jouer la joueuse la mieux payée du monde à ce jour 290 000 euros annuels. On est loin des millionnaires du PSG.
Cette journée nous a permis de voir évoluer 5 joueuses françaises championnes du monde 2017:
Alexandra Lacrabère et Amandine Leynaud pour le Vardar
Camille Ayglon-Saurina et Gnonsiane Niombla pour Bucarest
Siraba Dembélé pour Rostov
ainsi que les meilleures joueuses suèdoises , hollandaises et norvègiennes.

On sait déjà que la plupart des joueuses françaises reviendront dans un club français l’année prochaine sauf Amandine Leynaud MVP du match et qui rejoindra GYOR.
N’est-ce pas un peu trop tôt? L’Euro 2018 se déroulera en France fin novembre et les filles doivent jouer dans des équipes de haut niveau pour espérer gagner l’EURO à domicile.
Le championnat français à deux équipes de niveau international avec des joueuses championnes du monde: Brest avec Cléopâtre Darleux et Allison Pineau et Metz avec Manon Houette, Grâce Zaadi, Gnonsiane Niombla, Laura Flippes, Astride N’Gouan, Orlane Kanor et Béatrice Edwige.

Ce n’est pas vraiment suffisant…mais comme pour les hommes le mouvement vers le championnat français de grandes joueuses internationales est enclenché. Alors dans deux ou trois ans et si les françaises sont championnes d’Europe, Brest et Metz se retrouveront au Final Four à l’instar de leurs homologues masculins.

French Final Four à Cologne

Pour la première fois depuis l’histoire de la création de cette compétition trois équipes d’une même nationalité se disputeront le titre de champion d’Europe des clubs: il s’agit du Paris Saint Germain, Nantes et Montpellier.
La quatrième équipe est celle du Vardar Skopje, club macédonien tenant du titre.
Et pas d’équipe allemande, ce qui n’était encore jamais arrivé.

C’est une consécration de plus pour le handball français et le championnat de France qui possèdent cette année les meilleures équipes européennes.

Le PSG de Nikola Karabatic et Thierry Omeyer est favori pour le titre après l’avoir raté l’année dernière. Mais les montpelliérains de Mikael Guigou ne sont pas en reste.

Selon Ouest France, une guerre fraticide entre les deux équipes existe déjà en championnat car seuls deux points les séparent avec en toile de fond l’affaire des paris truqués impliquant les frères Karabatic qui jouaient à Montpellier à l’époque et qui ont failli détruire le club.

Ce sera en tout cas l’occasion de voir une dernière fois jouer cinq joueurs stars de l’équipe de France qui nous a fait tant vibrer ces dernières années : Thierry Omeyer, Daniel Narcisse, Mickael Guigou, Luc Abalo et Nikola Karabatic, 4 au PSG et 1 à Montpellier. Des français qui jouent en France et qui ont élévé le niveau du championnat jusqu’à bientôt devenir le meilleur d’Europe.

Lacoste anime ses newsletters

Depuis un an, je suis abonnée à la newsletter Lacoste.
Je les reçois régulièrement une fois par semaine ou tous les 15 jours. Elles sont minimales et toutes (ou presque) sur le même modèle: une grande image carrée et cliquable annonçant les soldes, les nouvelles collections ou d’autres événements promotionnels.
Je pensais les avoir supprimées mais non, pas toutes et voici donc une des raisons pour laquelle je reste abonnée: elles contiennent parfois des images GIFs animées. Ce n’est pas si fréquent que cela et ça me plaît!

Voici quelques exemples ci-dessous:
L’animation va de « à peine visible » à « très visible » et permet des animations fluides, saccadées ou les deux. Le format .gif de fichiers Images est conçu pour animer des images comportant une palette de 256 couleurs au maximum.

– Ici le logo disparaît/apparaît:
Lacoste_CyberMonday
Continue la lecture

Big Data, beaucoup de données !

Le Big Data, tout le monde en parle en ce moment, alors, je me suis intéressée à la question. De quoi s’agit-il?

Le web et les médias sociaux génèrent des quantités très importantes de données structurées et non structurées qui intéressent beaucoup les services marketing et commerciaux. Les systèmes traditionnels de bases de données et d’analyse qui existent depuis longtemps, bien sûr, ne sont pas adaptés au Big Data.
Les besoins d’analyses en temps réel, les besoins d’exploitation de ces données, le croisement de données internes et externes… ont fait émerger des nouvelles technologies telles que Hadoop, MapReduce… Des technologies logicielles ( SGBD NoSQL) mais aussi matérielles sont proposées pour faire face à ces volumes d’informations aussi bien dans le domaine des serveurs (virtualisation), des réseaux (4G?), du stockage (le cloud).

On parle de Big Data lorsque les volumes de données atteignent des téraoctets. Toutes les sociétés ne sont donc pas concernées.

Je n’ai pas pu aller au salon T2M cette année. Mais je suis tombée sur cette excellente keynote du salon sur le sujet:
« Le BIG DATA, le nouvel accélérateur de votre business? ».

Avec 10 participants venant de sociétés très connues (Microsoft, SFR) ou reconnues dans le monde du marketing (Fullsix, Cohéris), voici une bonne synthèse sur le sujet.
La vidéo est longue, certes! (1h47) mais grâce à l’animateur, PDG de MobileTag, à ses questions pertinentes et aux réponses claires des invités, vous ne vous ennuierez pas.

Je vais essayer de ne pas rater le salon E-commerce en septembre qui va parler du sujet bien sûr.

Evénement Textiles IKEA

Fin octobre 2012, je reçois dans ma boite mail une newsletter d’Ikea à l’intitulé accrocheur:  « Prêt pour une expérience drôle et inattendue » . Il s’agit de décorer un salon avec des tissus proposés.

Lorsque c’est fait, on peut voir une vidéo où débarquent des comédiens dans ce nouveau décor. Les animations varient en fonction du style choisi. J’ai pu voir 4 scénettes humoristiques mais il doit y en avoir d’autres.

On peut partager sa création:

On peut voir celles des autres:

Et si on est vraiment curieux, on peut télécharger des mp3 ou des fonds d’écran, regarder des webséries, acheter les objets que l’on a créé et bien d’autres choses encore.

Je trouve tout cela extrêmement bien fait, de l’accroche au résultat final. A vous de tester sur www.njut.fr. Il n’y a rien à gagner mais le mini-site est encore en ligne. A ce jour, il y a eu plus de 22000 participants…